Méthodes permettant l’effacement d’un tatouage :

Aujourd’hui deux techniques sont proposées :

 

  1. Produit chimique qui s’injecte dans la peau pour ‘’dissoudre’’ l’encre
  2. Laser

 

A- Dissoudre l’encre dans la peau : un produit chimique a-t-il une capacité à sélectionner l’encre plutôt que la peau ? A-t-il un petit GPS pour ne cibler que cette encre, un ‘’implant’’ dans la peau ?

 

La réponse est non, la peau va souffrir autant que l’encre et, en plus, la possibilité de dissoudre les tissus cutanés autour et au niveau du tatouage est élevée ce qui laissera des plaques de fibroses blanchâtres à la surface de la peau. Méthode soi-disant ‘’facile’’ et ‘’pas cher’’, mais il n’en reste pas moins que c’est l’utilisation d’un agent chimique pour ‘’dissoudre’’ de l’encre ‘’chimique’’ dans la peau….à l’heure du bio et du tout naturel….cela semble assez difficile à accepter. Parfois, l’on voit des personnes qui ont utilisées cette méthode venir chez Docteur Tatoo avec de belles traces sur les sourcils après avoir tenté de retirer un maquillage permanent qui a, en plus, viré de couleur !

 

B- Le Laser, procédé photo-thermique extra cutané, c’est-à-dire qu’aucun produit ne rentre dans la peau, seule la lumière va cibler l’encre et la vaporiser.

 

La lumière du laser est composée comme toutes les lumières, de photons. Mais dans celle du laser, tous les photons projetés hors de la machine sont pareils, identiques, ils sont produits en ‘’pulse’’ c’est-à-dire en ‘’morceaux’’ de lumière, un peu comme des balles de mitrailleuse. Ces pulses se suivent tous les uns derrière les autres à grande vitesse. Ils sont projetés sur la peau. Les photons transportent de la chaleur, mais seule l’encre est capable d’extraire la chaleur des photons, pas la peau. C’est le concept de ‘’cible’’ pour le laser. La cible du laser c’est l’encre.

 

L’encre touchée par les photons, explose comme la poudre d’un pétard. La poussière d’encre, la vapeur d’encre ressort de la peau vers l’extérieur. La peau est transformée en ‘’passoire’’ à poussière d’encre. Au final, là où il y avait l’encre, il va y avoir une légère égratignure qui va cicatriser comme n’importe quelle égratignure en formant une croutelle. Un peu comme après la séance de tatouage.

Catégorie :